Événements à venir

  • Exposition LORETO CORVALAN
    VERNISSAGE LE 9 OCTOBRE 18 H
    La Plateforme6Bis
    VERNISSAGE LE 9 OCTOBRE 18 H
    La Plateforme6Bis, 6bis Rue Edouard Adam, 76000 Rouen, France
    Loreto Corvalan, née à Valparaiso au Chili, réfugiée en Normandie depuis plus de 30 ans, tente de nous faire comprendre le profond déracinement de celles et ceux obligés de fuir leur pays et de laisser tout derrière eux. Tout ici, nous invite à nous mettre dans la peau de « l’autre »
    Partager
 
IMG_4653_edited_edited_edited.jpg

UNE "ESPÈCE D'ESPACE", À LA RENCONTRE DES ARTS SONORES ET VISUELS. 


UN CROISEMENT DES PUBLICS.

 

Plateforme(n.f) « Surface, plateau qui rassemble du matériel et des hommes afin de construire ensemble

« Nous pensons qu'il nous faut croiser les générations, les univers, les actions artistiques et celles issues de l'économie sociale et solidaire pour grandir les publics et créer plus d'occasions de se connaitre et de progresser dans la voie du mieux vivre ensemble."

Sophie Crouvezier-Casays

 

ACTUALITÉS

Contact
 
IMG_4498.HEIC

LA PLATEFORME6BIS FAIT SA RENTRÉE!

RÉ - OUVERTURE LE 09 OCTOBRE 2021

Contact
image.png

J'aimerais qu'il existe des lieux stables, immobiles, intangibles, intouchés et presque intouchables, immuables, enracinés; des lieux qui seraient des références, des points de départ, des sources : mon pays natal, le berceau de ma famille, la maison où je serais né, l'arbre que j'aurai vu grandir (que mon père aurait planté le jour de ma naissance), le grenier de mon enfance empli de souvenirs intacts...

De tels lieux n'existent pas, et c'est parce qu'ils n'existent pas que l'espace devient question, cesse d'être évidence, cesse d'être approprié. L'espace est un doute : il me faut sans cesse le marquer, le désigner; il n'est jamais à moi, il ne m'est jamais donné, il faut que j'en fasse la conquête.

Mes espaces sont fragiles : le temps va les user, va les détruire : rien ne ressemblera plus à ce qui était, mes souvenirs me trahiront, l'oubli s'infiltrera dans ma mémoire, je regarderai sans les reconnaître quelques photos jaunies aux bords tout cassés. Il n'y aura plus écrit en lettre de porcelaine blanche collées en arc de cercle sur la glace du petit café de la rue Coquillière : « Ici, on consulte le Bottin » et « Casse-croûte à toute heure ».

L'espace fond comme le sable coule entre les doigts. Le temps l'emporte et ne m'en laisse que des lambeaux informes : 


Espèces d’espaces de Georges Perec paru en 1974 aux éditions Galilée

 
20200118_122727.jpg

CEUX QUI FONT VIVRE LE LIEU

Remerciements à : 

Martine Babo, Manon Basille, Éléonore Billy, AnnE, Dominique Bonafini, Camille Casays, Anne Casoni, Gaedic Chambrier, Christophe Dépinay,  Matthias Gattignon, Délia Gauthier, Véronique Larsen, Florence Christophe Antoine et Jean Lasset- Petit, Clothilde de Mauroy, Elisa  Morere,  Bénédicte Peligry - Legrand,  Pierre Olingue, Maria Pinto, Leonie Pinto, Jeff Richard, Perrine Rousselet et Fouma Traoré, Pierrick Le Bras, PMI pour leur aide apportée ou pour leur  soutien  et  confiance indispensable à continuer  ET bien sûr à  tous les adhérents de la plateforme6bis et à tous les collectionneurs amoureux des arts ainsi qu'aux membres de l'AMAP Croix-de-Pierre qui se réunissent au milieu des oeuvres.