IMG_2312.JPG

QUI SOMMES-NOUS ?

Notre histoire

Le 6 bis de la rue Edouard Adam fut d’abords  entreprise de peinture et de vitrerie « Etablissements Dekerpel  Normandie»   puis magasin de planche à voile « Quai 34 » avant de devenir depuis 1989 studio d’enregistrement musical  « Accès Digital » auparavant basé à Petit-Quevilly. Le studio qui produit et enregistre bon nombre d’artistes constitue un collectif de musiciens qui pourront à tout moment expérimenter le rapport aux arts visuels.


Depuis 20 ans, le 6 bis de la rue Edouard Adam tente de rassembler des publics variés  autour de nombreux évènements privés  : rencontres musicales, sorties d’albums, pièces de théâtre, textes déclamés, mais aussi dans  son entrée :  expositions privées,  création et accueil d’une AMAP -Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne-, anciennement Fil vert en Normandie (depuis 2019 sous la responsabilité de la ville de Rouen) projets nés de citoyens soucieux de participer à leur humble niveau au mouvement  de transition.

Aujourd’hui  le 6 bis devient « La Plateforme6Bis »  nouveau lieu associatif  qui souhaite répondre aux questionnements : comment créer les conditions de rencontres authentiques entre artistes et publics, entre artistes et porteurs de projets solidaires et responsables ? Comment attirer un public peu habitué aux expositions ? Comment diffuser au mieux les initiatives citoyennes ? 

Comment ? En mettant l’humain au centre, et en organisant des événements autour des artistes exposés. En travaillant à  se faire croiser les projets pour de vraies rencontres autour de l’ART, notre spirale autour de laquelle tout s’articule, se tisse …

 

UN LIEU OUVERT À TOUS

Voir le Son, écouter l’Image.

L'objectif est de croiser des publics  qui ne se croisent pas en temps normal en UN LIEU, en multipliant les actions de domaine différent,  en offrant un espace d’exposition, d’expérimentation, d’accueil, de création : un lieu convivial où échanger. 

Le but est de créer des passerelles entre des projets artistiques articulés  autour de la gravure, des oeuvres sur papier de façon plus générale,  de  la musique et de l’Economie Sociale et Solidaire afin de  mutualiser les réseaux et sortir de l’entre-soi.

Croiser d’abords les arts ; la présence d’un studio d’enregistrement et sa renommée permet aux artistes sélectionnés de bénéficier d’un enregistrement live, effectué lors des inaugurations d’expositions. En effet, musicien ou groupe sont invités pour jouer en résonance avec les œuvres. 

Croiser écriture et arts visuels /arts sonores. En invitant le public à écrire sur les œuvres et les offrir en lecture aux plasticiens, dessinateurs, graveurs, scupteurs, musiciens etc… 

Croiser les créations des producteurs locaux (légumes, produits de la terre...) avec celle des arts dans tous les domaines, car eux aussi sont des artistes. 

79393259_3297298920311490_41654288704444
 
20200305_184911.jpg